My Hero Academia

Quoi c’est ?

Encore un manga de super héros, clairement shônen celui-ci, écrit et dessiné par Kōhei Horikoshi. Le format est classique, un jeune héros se bat pour devenir le meilleur, yada yada, on connaît la chanson.

Ça parle de quoi ?

Un jeune garçon sans super-pouvoir alors que c’est son vœu le plus cher, reçoit des mains de son idole un super-pouvoir qui dépote et apprend à s’en servir. Il se retrouve dans une académie réservée aux étudiants héros, et… progresse envers et contre tout. C’est un manga shônen, n’oublions pas….

Pourquoi c’est cool ?

Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est cool. C’est sympa à lire, mais comme beaucoup de productions manga shônen, ça reste très très calibré avec des épisodes forcés, des rivalités en pagaille, etc. D’un autre côté, tous les pouvoirs du plus ridicule au plus spectaculaire sont traités avec sérieux et sont graphiquement décrit de manière fort sympathique, et les méchants sont, waaaah, complètement perturbés ET perturbants.

Comment utiliser ça avec Freaks’ Squeele ?

Encore une fois, c’est intéressant pour le traitement des pouvoirs et comment ils fonctionnent, et si on remplace un peu la “flamme intérieure” par la Renommée, c’est généralement adaptable. Après, si vous voulez faire traverser à vos joueurs les affres estudiantines en mode japonisant, c’est un très bon point de départ.