One-Punch Man

Quoi c’est ?

Un manga signé Yusuke Murata, remake d’un webcomic commis par ONE. C’est une sorte de phénomène qui a pris le monde du manga un peu par surprise, et qu’on peut maintenant trouver en version papier en français.

Ça parle de quoi ?

Dans un monde en guerre perpétuelle contre toutes sortes de menaces absurdes, la Société des Héros fait de son mieux pour protéger l’humanité, même si de temps en temps une métropole est dévastée et complètement rasée. Et là au milieu, il y a un type, qui s’est levé un matin en se disant “ok, je vais devenir un héros moi aussi”, et qui se met à la tâche. Contre toute attente, il devient le héros le plus fort du monde, invincible, invulnérable, et doté du One-Punch, le coup de poing dévastateur qui vainc ses adversaires en un coup. Mais, Saitama — c’est son nom — s’emmerde. Il cherche désespérément un adversaire à sa hauteur…

Pourquoi c’est cool ?

N’importe quoi peut devenir un super-pouvoir. Des méchants ridicules à foison, des savants fous, des super-héros encore plus fous… Le délire de fièvre total où les limites sont parties en vacances et la retenue n’a pas spécialement cours. Entre les héros lâches et réellement sans pouvoirs, les dingos assoiffés de puissance, il y a encore bien de la place pour le simple mortel, finalement encore assez nombreux…

Comment utiliser ça avec Freaks’ Squeele ?

Tel quel ce n’est pas utilisable, tant les modes parodiques de One-Punch Man et de Freaks’ Squeele sont différents. Ce qui est intéressant par contre, c’est l’absence de retenue en matière de conception de pouvoirs. Jeter un oeil à One-Punch Man, c’est certes un grand moment de WTF, mais c’est aussi un regard sur un monde décomplexé, où certains pouvoirs à priori inutiles deviennent soudain des briques importantes de l’histoire, et où d’autres, théoriquement puissants, élégants et efficaces, sont appliqués façon pantalonnade grotesque et exhibitionniste. Et puis c’est aussi une mise en garde contre la puissance excessive, Saitama s’ennuie vraiment beaucoup, ne devenez pas comme lui.